Tube-Tech HLT 2A

TUBE-TECH HLT 2A

Neuf

Egaliseur stéréo actif/passif avec filtre T

Plus de détails

1 Article

Disponible

3 390,00 €

En savoir plus

Le Tube-Tech HLT2A est un égaliseur stéréo qui combine deux filtres en plateau grave et aigu, un coupe-bas et un coupe-haut ainsi qu'un filtre T. L'utilisation est rapide et intuitive grace à un contrôle unique pour les 2 canaux.

Les passe-haut et passe-bas sont des filtres passifs. Chacun propose 5 fréquences de coupure différentes. La pente est de 6 dB/oct.

Les filtre en plateau actifs sont basés sur un circuit à lampes. Chacun propose 6 fréquences de coupure différentes et une plage d'atténuation/amplification de +/-12 dB.

Le filtre T, plus communément appelé Tilt EQ, est un filtre passif qui opère un mouvement de balancier autour d'une fréquence choisie par l'utilisateur : quand les fréquences au-dessus de l'axe du balancier sont amplifiées, celles situées sous l'axe sont atténuées, et inversement. Ce filtre « à bascule » est placé entre les filtres en plateau et l'amplificateur de sortie. Il propose trois fréquences différentes pour servir de pivot.

Chacune des trois sections d'égalisation (coupes bas et haut, filtres en plateau, filtre T) possède son propre bypass. L'appareil propose aussi un bypass général de la section d'égalisation, auquel cas le signal passe encore par l'étage d'amplification de sortie à lampes.

Tous les filtres du Tube-Tech HLT 2A :
Égaliseur actif/passif tout lampes avec amplificateur push-pull
- Coupe-bas passif : 18, 25, 40, 60, 85 Hz. 6 dB/octave
- Plateau bas actif : 18, 37, 80, 180, 370, 800 Hz. Gain : +/-12 dB
- Plateau haut actif : 1, 2, 5, 10, 15, 22 kHz. Gain : +/-12 dB
- Coupe-haut passif : 12, 15, 18, 20, 25 kHz. 6 dB/octave
- Filtre T passif : 0,5, 1, 2 kHz. Gain : +4/-7 dB

TUBE-TECH HLT 2A – Caractéristiques techniques
- Amplificateur push-pull à lampes
- Réponse en fréquence (-3 dB) : de 5 Hz à 55 kHz
- Bruit : < -85 dBU (gain à 0 dB)
- CMRR : > 60 dB @ 10 kHz
- Égaliseur actif/passif tout lampes
- Coupe-bas passif : 18, 25, 40, 60, 85 Hz. 6 dB/octave
- Plateau bas actif : 18, 37, 80, 180, 370, 800 Hz. Gain : +/-12 dB
- Plateau haut actif : 1, 2, 5, 10, 15, 22 kHz. Gain : +/-12 dB
- Coupe-haut passif : 12, 15, 18, 20, 25 kHz. 6 dB/octave
- Filtre T passif : 0,5, 1, 2 kHz. Gain : +4/-7 dB
- Diaphonie entre les canaux : +/-0,3 dB
- Impédance d'entrée : >10 kOhms
- Impédance de sortie : < 60 Ohms
- Commutateurs on/off sans clic
- Potentiomètres en plastique conducteur
- Entrées et sorties entièrement flottantes symétrisées par transformateur.

La référence dans les studios d'enregistrement, de broadcast et de mastering du monde entier

La société Lydkraft a été créée en 1977 par John G. Petersen et deux associés. A l’origine, l'activité principale de la société est la sonorisation, un segment de marché en plein essor jusque dans le début des années 80, période à laquelle les trois partenaires doivent rompre leur association. John G. Petersen décide alors de porter seul la destinée de Lydkraft qui déménage provisoirement dans son garage.

C’est aussi à cette occasion que John G. Petersen revoit les objectifs de sa société et abandonne la sonorisation pour se consacrer exclusivement à la conception, au développement et à la fabrication de produits audio. Pour ses débuts en tant que fabricant, il produit des boîtes de direct, des tables de mixage et des moniteurs en toute petite série.

Les années 80 marquent les premières tensions dans la demande de matériel à lampes vintage car ce dernier commence à se raréfier. C’est ainsi que germe l’idée de se consacrer exclusivement au développement et à la fabrication de matériel d’enregistrement tout lampes en 1984.

Le tout premier processeur à lampes arborant le logo Tube-Tech est une copie directe du Pultec EQP 1A. Il s'agit du Tube-Tech Program Equalizer PE 1A dont les tubes s'allument pour la première fois en 1985, la première série de 30 unités étant disponibles dès juin 1985.

Puis viennent le PE 1B et le Midrange Equalizer ME 1A, bientôt suivis par le compresseur/limiteur CL 1A et le préampli micro MP 1A en 1987. Et depuis, l’histoire continue, portée par les grands classiques Tube-Tech et par la création régulière de nouveaux produits.

La philosophie de Tube-Tech repose sur cinq axiomes principaux :
- Le flux de signal doit passer exclusivement par des lampes
- Les performances de chaque lampe doivent être optimisées
- La simplicité des circuits et des commandes doit être maximale
- Des transformateurs doivent équiper toutes les entrées/sorties
- La durée de vie des produits doit être maximisée

Tube-Tech HLT 2A dans Sono Mag....

Interviewé par Sono Mag à l’occasion du banc d’essai, John G Petersen, le père des machines Tube-Tech, raconte la genèse du HLT 2A, qui mélange filtres passifs et actifs, et explique le fonctionnement du filtre à inclinaison, dit « filtre T », qui fait toute l’originalité de la machine. Avec cet arsenal d’outils, le HLT 2A est censé s’acquitter facilement de tous les travaux d’égalisation, à l’exception des traitements sur des bandes de très fréquences étroites. C’est ce que Fabrice Chantôme a voulu vérifier pour Sono Mag.

Mixage

Il a d’abord fait passer le Tube-Tech HLT 2A à l’épreuve du mixage, dans une production pop rock où la machine a été insérée dans les bus (batterie, basse, guitare acoustique, guitares électriques) :

« L’association des différents types de filtres est incroyablement versatile alors que les commandes sont limitées en nombre et simples d’emploi. Parfois, un simple rééquilibrage par le « T-filter » suffit pour obtenir le son recherché ce qui a été le cas sur les guitares solo !
Le musicien a préféré « sans savoir qui était qui » la version égalisée par le HLT 2A à la version purement informatique qui sonnait pourtant fort bien. Ces commentaires ont été :  »le son est plus vivant, plus organique, moins baveux aussi… On a enlevé le superflu pour aller droit à l’essentiel ! » »

Mastering

Le Tube-Tech HLT 2A est ensuite passé au révélateur du mastering, discipline pour laquelle une version dédiée avec boutons crantés verra le jour prochainement :

« Prenons un titre de pure House music « fait à la maison » dans des conditions de monitoring sans doute… hasardeuses. Le mix est clairement mal timbré avec un excès d’aigus dont une pointe quasi insupportable vers 12 kHz et un grave ultra léger ce qui est gênant pour ce style en particulier.
C’est vraiment le cas où le concept de l’original « T-filter » révèle tout son potentiel : un +3/-4 en faveur des graves axé sur 2 kHz a fait l’essentiel du travail. Le « low shelve » redonne de quoi faire frémir les subwoofers et c’est parti pour le dancefloor ! […]
Quoi qu’il en soit, le HLT 2A a fait des merveilles aussi bien sur du « Death metal » que sur de l’Electronica sous influence de Jean- Michel Jarre. A chaque fois les guitares sonnaient plus musclées, les synthés virtuels et les boites à rythmes gagnaient en texture, donc en caractère et en âme ! »

Conclusion

Pour finir, Fabrice Chantôme souligne que John G Petersen a atteint les buts qu’il s’était fixés en développant le HLT 2A :

« Si l’on excepte les cas de « chirurgie fréquentielle » où il faut supprimer une fréquence très précise sans dommages collatéraux, le HLT 2A s’avère extrêmement versatile. En mixage il pourra sauver une prise de voix médiocre en récupérant présence et brillance sans agressivité. Le chant trouvera alors sa place dans un mix et jaillira sans peine avec ce facteur magique des électroniques à lampes Tube-Tech que même les plugins officiels validés par la marque ne font qu’approcher. »

Retrouvez le banc d’essai entier dans le numéro 415 de Sono Mag ou directement en ligne.

 

Description complète sur le site du distributeur

Série de vidéos démo 

Avis

No customer comments for the moment.

Donnez votre avis

Tube-Tech HLT 2A

Tube-Tech HLT 2A

Egaliseur stéréo actif/passif avec filtre T

Donnez votre avis